Gaza : la Sorbonne occupée, 70 étudiant-es arrêté-es


Mardi 7 mai, en début de soirée, la Sorbonne était occupée par des étudiant.e.s qui protestent contre le génocide à Gaza. Des tentes ont été amenées dans un amphithéâtre, en écho aux mouvements étudiants en cours partout dans le monde.


Des centaines de personnes ont ensuite afflué en soutien devant l’emblématique université parisienne. Mais le rassemblement a été chargé, nassé et gazé par les forces de l’ordre.

Autour de 22h, un gros dispositif policier est entré dans l’amphithéâtre et a expulsé les étudiant.e.s. Après avoir brisé la mobilisation étudiante, les policiers ont embarqué au moins 70 personnes. Une rafle.

«L’occupation réunissait autour de 80 personnes dont la vaste majorité a été interpellée. On les a vus aux alentours de la Sorbonne monter dans des fourgons de la police, ça a duré plusieurs heures. Autour de 70 personnes auraient donc été interpellées» raconte un étudiant au média Révolution Permanente.

La France est le seul pays du monde qui a interdit toutes les manifestations pro-palestiniennes au mois d’octobre dernier. Elle est le seul pays au monde à avoir imposé, dans tous les foyers, sur toutes les chaînes de télévision, des militaires israéliens pour commenter la situation en Palestine, sans contre-point. Elle est le seul pays dont le président a proposé une coalition internationale pour bombarder Gaza. Elle est le seul pays à poursuivre des personnalités politiques pour «apologie du terrorisme» pour avoir dénoncé le génocide.

À présent, des hommes armés sont envoyés systématiquement dès qu’une action étudiante a lieu. Même les USA ne sont pas aussi répressifs.

Pour rappel, l’entrée de forces de l’ordre dans les facs est interdite depuis le Moyen-Âge, à la demande d’un Pape au 13ème siècle ! Cela s’appelle la «franchise universitaire» : pas de police ou de gens d’armes dans les universités. Depuis 2018, cette mesure a du plomb dans…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B