Gaza : l’UNRWA n’évacuera pas Rafah en cas d’invasion israélienne

L’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a renouvelé sa mise en garde contre les conséquences d’une opération israélienne à Rafah, ajoutant que l’agence n’évacuera pas la ville surpeuplée du sud de Gaza.

« Une offensive israélienne à Rafah entraînerait davantage de souffrances et de morts parmi les civils. Les conséquences seraient dévastatrices pour 1,4 million de personnes », a écrit l’UNRWA dans un message sur X. « L’UNRWA n’évacue pas : l’agence maintiendra une présence à Rafah aussi longtemps que possible et continuera à fournir une aide vitale à la population ».

UNRWA ne participera pas à l’évacuation forcée

Selon les rapports des médias, l’armée israélienne a ordonné aux Palestiniens de quitter l’est de Rafah, avertissant qu’elle s’apprête à utiliser une « force extrême » dans le sud de la bande de Gaza. Cet ordre fait suite à une nuit d’intenses bombardements israéliens qui auraient tué une vingtaine de personnes à Rafah.

Selon la cheffe de communication de l’agence onusienne, l’UNRWA entend « rester » pour « fournir de l’aide. « L’UNRWA s’engage à aider les personnes en détresse où qu’elles se trouvent dans la bande de Gaza », a dit sur le réseau social X, Juliette Touma, relevant que l’agence onusienne « ne participera pas à l’évacuation forcée de la population palestinienne à Rafah ou ailleurs ».

Ces derniers jours, de hauts responsables et de nombreuses organisations humanitaires ont mis en garde contre une offensive à Rafah. Le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a affirmé qu’un assaut terrestre sur Rafah « mettrait le point final » aux opérations d’aide humanitaire dans la bande de Gaza.

De son côté, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies a déclaré que « toute opération terrestre signifierait davantage de souffrances et de morts » pour plus d’un million de…

La suite est à lire sur: news.un.org
Auteur: Nations Unies FR