Glucksmann, Bardella, Zemmour, Macron : Les candidats préférés des médias

À quelques semaines des élections européennes, nous avons choisi de consacrer cette émission au traitement médiatique des élections et en particulier à la construction des « bons » et des « mauvais » candidats. Les médias, par temps d’élection, détiennent le pouvoir de fixer l’agenda politique – en collaboration avec les communicants politiques et les partis dominants – autrement dit, au lieu de dicter « ce qu’il faut penser », les médias déterminent « ce à quoi il faut penser » – ce qui est plus subtil et pas moins efficace. Ils tracent un périmètre et sélectionnent qui peut entrer à l’intérieur.
Ainsi, ils ont le pouvoir de fabriquer et de détruire des candidats.
Alors, les médias font-ils l’élection ? Jusqu’à quel point influent-ils sur les scrutins ?
C’est à ces questions que s’attaque ce deuxième épisode de 4e pouvoir, l’émission de critique des médias de Blast en partenariat avec Acrimed, Action-Critique-Médias, site émérite de critique et d’analyse des médias.

Notre site est accessible à tous

Tous nos articles sont donc lisibles, sans abonnement. Blast a choisi ce modèle pour que toutes les personnes qui n’en ont pas les moyens puissent s’informer.

Vous pouvez faire un don à partir de 1€, et vous abonner à partir de 5€.

C’est grâce à vous que nous pouvons rester indépendants et accessible à toutes et tous.

Je soutiens Blast

Merci !

Crédits photo/illustration en haut de page : Morgane Sabouret

La suite est à lire sur: www.blast-info.fr
Auteur: Blast