Grande Manif' pour les luttes de libération trans et contre l'extrême droite le 13 avril à Genève

Ces dernières années, les attaques et discours contre les droits des personnes trans sont de plus en plus fréquents dans l’espace public, médiatique, politique, scolaire et universitaire.Les effroyables résultats de la dernière campagne fédérale ont mis en avant une avancée de l’UDC au parlement. Or, ce parti est bien décidé à continuer de s’attaquer aux droits des femmes, aux droits d’asile et de migration, aux personnes raciséexs, aux personnes musulmanexs, aux classes populaires, ainsi qu’aux droits des personnes LGBTQIA+.

A Genève, des projets de loi portés par l’UDC contre l’auto determination, l’accès aux soins et le respect des mineurExs trans et non-binaires, sont toujours actuellement discutés en commission au Grand Conseil. Ces derniers mettraient en danger des centaines d’enfants, de familles et de professionellExs de la santée. Outre ces projets de loi, nous pouvons également citer les nombreuses attaques contre des lectures drag de contes pour enfants mais aussi les récentes offensives contre l’éducation sexuelle à l’école par des collectifs complotistes et antivax proches de l’extrême-droite. En effet, le “lobby LGBT” est le nouveau cheval de bataille des mouvements complotiste. Actuellement, ceux-ci sont déterminés à s’attaquer au programme d’éducation sexuelle dans les écoles, ainsi qu’au respect des droits des mineurs trans sous couvert d’arguments mensongés, complotistes et scientifiquements infondés. Face à la situation actuelle, il est plus que jamais urgent de construire une opposition large et résolument antifasciste à l’extrême-droite . Par ailleurs, l’extrême droite et les TERFS rafolent de prendre en photo les personnes trans aux manifestation et actions antifascistes. Nous invitons les personnes, au-delà du fait que nous sommes nombreusExs à ne pas être “out” à nos proches ou au travail, de venir masqué.

La suite est à lire sur: renverse.co
Auteur: