Guerre en Ukraine : Montpellier dit avoir suspendu son jumelage avec une ville Russe, mais pas son site Internet



Mairie de Montpellier (photo de Mathieu Le Coz/Hans Lucas)

C’est par la voix de Clare Hart, élue aux relations internationales à la Ville de Montpellier, que nous avons appris que le jumelage de Montpellier avec la ville Russe d’Obninsk avait été suspendu tout de suite après le début de la guerre en 2022. Mais deux ans plus tard, la mention de ce jumelage apparaît toujours sur le site Internet de la Ville

C’est en préparant un dossier sur l’internationalisme et les luttes sur les questions internationales à Montpellier pour notre prochain numéro papier à paraître le 2 mai qu’on s’est penché sur la question des jumelages de la Ville.

Alors que Montpellier affiche aujourd’hui, comme tout le pays, son soutien à l’Ukraine, il est cocasse de jeter un œil au passé pas si lointain. C’était le 4 novembre 2019. L’ancien maire de Montpellier, Philippe Saurel, était reçu en personne par Vladimir Poutine au Kremlin pour célébrer un accord conclu deux ans plus tôt entre la Métropole de Montpellier et la région de Kalouga, en Russie qui visait à accroître les relations dans les domaines de la technologie, l’innovation, la santé, la culture, le tourisme et le sport.

Un rapprochement qui avait déjà commencé en 2011, sous George Frèche, avec la signature d’un accord de coopération avec la Ville d’Obninsk. Ville qui fera l’objet d’un jumelage avec Montpellier en 2017.En 2019, Saurel s’était donc vu remettre une « médaille de l’Amitié de la Fédération de Russie ». A l’époque, le site Internet de la Métropole de Montpellier se félicitait que son président, Saurel, soit la seule personnalité française à avoir reçu cette médaille.

Contactée, Clare Hart, élue chargée des relations internationales à la Ville de Montpellier, explique que « nous avons informé la mairie d’Obninsk par courrier que nous suspendions le jumelage immédiatement…

La suite est à lire sur: lepoing.net
Auteur: Le Poing