Hervé Berville : la mer et (surtout) au-delà

« Il aurait toute sa place à la tête des professionnels de la pêche industrielle mais pas en tant qu’élu de la République. » Lapidaire, la directrice de l’ONG Bloom, Claire Nouvian, incarne sans doute la plus farouche opposante au secrétaire d’État à la Mer. Son association, engagée dans la protection des écosystèmes marins, avait même porté plainte devant la Cour de justice de la République, le 11 avril 2023, assurant qu’Hervé Berville avait eu des « propos irresponsables […] et généré un désordre aux conséquences graves ».

Irrité par le sujet, celui qui a été élu dès 2017 sous l’étiquette LREM dans la deuxième circonscription des Côtes-d’Armor change de ton au téléphone avec Politis à l’évocation de cet épisode médiatique dont il se serait bien passé. « Sa plainte a été classée sans suite au bout de 24 heures », balaye-t-il, bien que ce soit en réalité six jours, selon l’AFP. « Personnellement, je pense que les gens qui sont dans l’outrance et la caricature ne font pas avancer le débat. Ce qui m’intéresse, ce sont les ONG ou encore les pêcheurs qui ne considèrent pas avoir la vérité absolue. » L’affaire aurait pourtant pu fortement nuire à la déjà riche carrière du jeune homme de 33 ans.

Retour de flammes

Nuit du 30 mars 2023, à Brest. Le bâtiment principal de l’Office français de la biodiversité (OFB) brûle, à la suite du jet de 300 fusées de détresse, la veille, lors d’une manifestation de pêcheurs. Les raisons de la colère

La suite est à lire sur: www.politis.fr
Auteur: Guy Pichard