Irlande : émeute d’extrême droite


Ce jeudi 23 novembre, des émeutes racistes ont éclaté à Dublin, en Irlande. Quelques heures plus tôt, un homme d’une cinquantaine d’années de nationalité étrangère et manifestement dérangé avait commis une attaque au couteau contre des enfants. Il a été hospitalisé et la police a écarté tout motif terroriste.


Des groupes d’extrême droite sont descendus dans les rues et ont brûlé des voitures, des bus et attaqué des centres d’accueil pour exilés. Un hôtel accusé d’héberger des migrants a été incendié. Les autorités parlent d’une «une faction de hooligans dingues». Des pancartes «Irish Lives Matter» et des drapeaux irlandais ont été brandis par les émeutiers. La star du MMA Conor McGregor souffle sur les braises et déclare sur les réseaux sociaux : «on récolte ce que l’on sème» au sujet des émeutes.

Ces évènements racistes semblent se répéter en Europe. À Chypre, les 27 et lundi 28 août, des manifestations contre les réfugiés avaient été organisées, réunissant des centaines de personnes qui ont jeté des engins incendiaires, allumé des barricades et saccagé des commerces tenus par des Syriens. Ces premières marches racistes faisaient suite à l’expulsion d’un squat où vivaient des exilés. Plusieurs exilés avaient été attaqués et tabassés.

En Espagne, le 9 novembre, des milliers de personnes se sont réunies à l’appel de partis d’extrême droite comme VOX et de groupes franquistes et néo-nazis. Des défilés contre l’accord entre le gouvernement socialiste et les indépendantistes catalans, mais ces mobilisations étaient aussi un prétexte pour toute une galaxie néo-nazie et franquiste, de plus en plus puissante, afin de prendre la rue et s’affirmer. De très nombreux saluts nazis, slogans racistes et fascistes ont ainsi été montrés de façon totalement décomplexée. Les cortèges ont aussi affronté les forces de l’ordre en criant des slogans contre les…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B