Israël se prépare à "tout scénario" après l'attaque fatale au N. 2 du Hamas

L’armée israélienne se prépare mercredi à « tout scénario » au lendemain d’une frappe dans la banlieue de Beyrouth fatale au N.2 du mouvement islamiste palestinien Hamas et ravivant les craintes d’une extension du conflit actuel dans la bande de Gaza.

« Les forces israéliennes sont dans un état de préparation très élevé dans toutes les arènes, en défense et en attaque. Nous sommes hautement préparés pour tout scénario. La chose la plus importante à dire ce soir est que nous sommes concentrés et restons concentrés sur la lutte contre le Hamas », a déclaré tard mardi, le porte-parole de l’armée Daniel Hagari.

Plus tôt, le Liban était secoué d’une vive onde de choc avec une frappe attribuée à Israël dans la banlieue sud de Beyrouth, fief du Hezbollah pro-iranien, qui a tué Saleh al-Arouri, N.2 de la branche politique du Hamas, ainsi qu’au moins six autres de ses cadres.

« Un mouvement dont les leaders et les fondateurs tombent en martyrs pour la dignité de notre peuple et de notre nation ne sera jamais vaincu », a réagi Ismaïl Haniyeh, le chef du Hamas, en dénonçant « une violation de la souveraineté du Liban » et une « expansion » de la guerre en cours dans la bande de Gaza.

Le Hezbollah libanais a prévenu dès mardi soir que « l’assassinat de Saleh al-Arouri » était non seulement une « grave agression contre le Liban » mais aussi « un sérieux développement dans la guerre entre l’ennemi et l’axe de la résistance », expression désignant l’Iran et ses alliés régionaux hostiles à Israël.

« Ce crime ne restera pas sans riposte ou impuni », a ajouté le Hezbollah dont le secrétaire général, Hassan Nasrallah, doit prononcer mercredi soir un discours très attendu à l’heure où le Premier ministre libanais Najib Mikati accuse Israël de « vouloir entraîner le Liban dans une nouvelle phase de confrontation ».

Depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas le 7 octobre, les tensions se multiplient à la frontière…

La suite est à lire sur: www.la-croix.com
Auteur: