Israël tue des palestiniens avec des «drones snipers»


Gaza : terrain d’expérimentation de l’horreur dystopique


«Des ‘drones snipers’ tirent sur des cibles autour des hôpitaux de Gaza, selon un médecin britannique». C’est le titre d’un article paru dans le journal anglais The Telegraph, le 13 novembre. Comme d’habitude, la presse étrangère mène un vrai travail d’information sur l’attaque de Gaza, pendant que les médias français relaient les éléments de langage de l’armée israélienne.

Ces révélations font froid dans le dos. Plusieurs témoignages d’habitants ou de soignants à Gaza évoquent des drones «volant à basse altitude et capables de tirer à balles réelles» dans l’enclave palestinienne. Les médecins rapportent qu’ils ont traité de nombreux «patients touchés au torse ou au cou par des drones israéliens quadcopter volant à basse altitude». Le docteur Fadel Naïm évoque «des blessures directes causées par des drones ciblant des individus». Ces petits drones tueurs sont quasiment indétectables et imprévisibles. C’est une mort venue du ciel, terrifiante.

L’information est peu connue, mais en plus d’être un État colonial sanguinaire, Israël est une référence mondiale en terme d’innovations militaires. Ce pays met les grands moyens pour trouver des façons toujours plus sophistiquées de tuer et terroriser les palestiniens. Moyens qui sont directement appliqués sur des humains puisque les campagnes militaires menées par ce pays sont permanentes, ce qui intéresse beaucoup les autres États. En effet, les guerres israéliennes sont des zones de «test» pour les inventions israéliennes, et de nombreuses entreprises occidentales s’en inspirent. Ceci explique en partie le soutien inconditionnel des pays occidentaux à Israël.

Ainsi, depuis le printemps 2018, l’armée israélienne utilise des drones capables de tirer depuis le ciel des grenades lacrymogènes sur des manifestants palestiniens. À partir du moment où cette technologie…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B