La BD de M. Jancovici épinglée pour « approximations, intox et procédés rhétoriques »

Dans un courrier aux libraires et signé par la « Commission environnement de Dargaud », il est recommandé aux lecteurs du Monde sans fin, la bande dessinée signée par Jean-Marc Jancovici et Christophe Blin, de chercher à déceler les nombreuses erreurs du livre. En effet, selon les auteurs de cette lettre, rapportée par le site Actualitte, « Jean-Marc Jancovici use d’approximations, d’intox et de procédés rhétoriques qui ne permettent pas aux lecteurs de se faire une opinion juste et fondée sur les faits ».

La lettre est en fait un canular, indique Actualitte, et a suscité une réaction de l’éditeur Dargaud, qui juge, dans une lettre adressée aux libraires, que « ces propos sont diffamatoires envers le contenu et les auteurs de l’album ».

Des erreurs de plus en plus dénoncées

En fait, comme l’avait constaté Reporterre dans sa recension du livre, celui-ci recèle bien des erreurs, et assume le choix politique d’ignorer la question des rapports sociaux dans l’analyse de la situation actuelle.

La lettre aux libraires à propos du Monde sans fin intervient alors que les erreurs et les approximations de Jean-Marc Jancovici sont de plus en plus relevées. Dans Alternatives économiques, le journaliste spécialiste de l’énergie Antoine de Ravignan décortique « les discours trompeurs de Jean-Marc Jancovici ». Sur son blog, le consultant indépendant Stéphane His a débusqué page par page les inexactitudes du livre Le monde sans fin. Celui-ci a même été critiqué par La jaune et la rouge, la revue de l’École polytechnique, dont M. Jancovici a été élève : l’auteur de la recension relève de nombreuses inexactitudes, notamment en ce qui concerne le nucléaire.

La suite est à lire sur: reporterre.net
Auteur: Reporterre