La crise au Moyen-Orient s’aggrave alors que la guerre à Gaza se poursuit, prévient l’envoyé de l’ONU

Tor Wennesland, Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, a fait un exposé de la situation dans la région lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU.

« Je réitère que toutes les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, y compris Jérusalem-Est, n’ont aucune validité juridique et constituent une violation flagrante du droit international et des résolutions pertinentes de l’ONU », a-t-il déclaré. « J’exhorte le gouvernement israélien à cesser immédiatement toute activité de colonisation ».

Il a également noté l’intensification des échanges armés entre les Palestiniens et les forces de sécurité israéliennes, ainsi que les attaques meurtrières menées par des Palestiniens contre des Israéliens et par des colons israéliens contre des Palestiniens.

« Tous les auteurs de violences doivent rendre des comptes et être rapidement traduits en justice », a-t-il ajouté, réitérant que les forces de sécurité d’occupation « doivent faire preuve d’un maximum de retenue et recourir à la force meurtrière uniquement lorsque cela est strictement inévitable pour protéger des vies ».

Routes, bâtiments et infrastructures endommagés en raison de l’escalade de la violence à Jénine, en Cisjordanie occupée.

Tensions entre Israël et le Hezbollah

M. Wennesland a également exprimé de sérieuses inquiétudes quant au risque d’escalade entre Israël et le Hezbollah le long de la Ligne bleue – la frontière séparant les forces armées libanaises et israéliennes – appelant à des mesures urgentes pour une désescalade.

Il a réitéré la préoccupation du Secrétaire général selon laquelle une nouvelle escalade militaire ne ferait que garantir davantage de souffrances, davantage de dévastation pour les communautés des deux côtés, et « des conséquences potentiellement plus catastrophiques pour la région ».

Les tensions…

La suite est à lire sur: news.un.org
Auteur: Nations Unies FR