Geodis, Gennevilliers, logistique

La logistique et le transport, un secteur stratégique pour le capitalisme…et la lutte sociale

Des centres logistiques aux livreurs de colis, des centaines de milliers d’ouvriers ont entre les mains chaque jour les biens de consommation ou l’équipement nécessaire à faire tourner le pays. Si beaucoup en rêvent, aucune grève d’ampleur n’a pourtant pu enrayer ce flux infini d’objet ou de nourriture. Pourtant, le secteur de la logistique et des transports ne manque pas de raisons pour s’embraser.

 

Reculer pour mieux sauter, voici comment résumer l’échec de la grève des dépôts Fedex, par les sous-traitants et des livreurs qui aurait dû l’avoir lieu à Noël. Période ultra stratégique, où le nombre de colis à traiter et à livrer explose, le blocage des dépôts aurait pu offrir aux travailleurs du secteur un poids non négligeable pour des négociations salariales.  Mais finalement, la grève n’aura pas lieu.

« Mobiliser à cette période, c’est compliqué. Aller bloquer un dépôt à l’aéroport Charles de Gaule, avec le plan Vigipirate renforcé, il pourrait y avoir des gardes à vue, à l’aube de Noël, on ne veut pas mettre les gens en danger », signale Hervé Street, l’un des organisateurs du mouvement et président de l’Association de défense des sous-traitants transport France (ADDSTTF). Pourtant, les raisons de débrayage ne manquaient pas : Réduction de la charge de travail, revalorisation salariales, paiement des heures supplémentaires… des revendications communes dans ce secteur.

« Ce qui revient souvent, c’est les problèmes de rémunération, les conditions de travail, la formation du personnel ou le sous effectif. En particulier lors de pics d’activité comme dans les derniers mois de l’année avec les fêtes, là ils compriment très fortement les salariés pour dégager le maximum sur leurs marges », détaille Julien Bourique, secrétaire à l’Union Sud Transport (UST). Il note dans le même temps la difficulté à faire émerger des mouvements de grèves, malgré ces…

La suite est à lire sur: rapportsdeforce.fr
Auteur: Simon Mauvieux