La MAMMO veut composter les excréments humains en ville pour économiser l’eau et revenir à un système agricole vertueux

Nos excréments, des ressources délaissées

GREG : Aujourd’hui, on va parler de fumier, un peu, Anne-So, mais de fumier humain et on va se rendre compte qu’avec notre caca, on peut faire des super trucs. Nous sommes avec Laura, qui est chargée de programmes de la Mamo. Dans cette structure, vous vous êtes dits : « tiens, avec le caca humain, on aimerait faire des trucs ». Comment ça vous est venu ?

LAURA : En fait, les excreta, c’est tout ce que notre organisme rejette. Dans les excreta, il y a l’urine et les matières fécales, il y a la sueur aussi. La Fumainerie est une association qui a émergé en 2019 par un rassemblement de citoyens qui, justement, se posaient la question de… « nous, on vit en centre-ville et comment on fait si on n’a plus envie d’utiliser des toilettes à eau et d’utiliser de l’eau potable pour nos toilettes ?  »

GREG : Oui, ce qui est une question que de plus en plus de gens se posent : tiens, pourquoi est-ce que moi, je continue à faire mes excréta dans de l’eau potable ? C’est terrible de se dire que des gens crèvent de soif à quelques kilomètres de chez soi et toi, tu chies dedans. Et puis, on sait très bien que nous, on va avoir ce problème-là bientôt. Les ressources en eau ne sont pas infinies.

LAURA : Complètement. Le problème, c’est que, finalement, quand on vit en milieu urbain, on n’a pas d’autres solutions que de faire ainsi. Avec ce collectif, ces citoyens se sont questionnés pour faire autrement. Et de là est née la Fumainerie qui installe des toilettes sèches sans eau, à séparation, pour récupérer les matières produites, donc les excretas.

L’association a organisé une collecte à domicile des matières à vélo cargo, histoire que notre empreinte environnementale, elle, soit vraiment au top. Et il y avait des petits collecteurs qui allaient collecter une fois par semaine les foyers partenaires.

Pendant l’expérimentation qui a duré deux ans, il y…

La suite est à lire sur: lareleveetlapeste.fr
Auteur: La Relève et La Peste