« La police n’a rien fait pour éviter le meurtre » : L’histoire terrible de Mahamadou Cissé, un jeune acteur tué par un ex-militaire

Le 9 décembre 2022, Hocine A., 82 ans, abattait Mahamadou Cissé, 21 ans, d’une balle dans le thorax.Pour quelles raisons l’assassin, qui a avoué le meurtre et qui a déclaré ne rien regretter, est-il désormais sous contrôle judiciaire ?

Le 9 décembre 2022, Hocine A., 82 ans, abattait Mahamadou Cissé, 21 ans, d’une balle dans le thorax. La scène s’est déroulée dans le quartier populaire de la Ronde-Couture, à Charleville-Mézières dans les Ardennes où l’ancien militaire et harki vivait depuis 30 ans. La victime, Français d’origine malienne, avait aussi habité dans ce même bâtiment pendant des années. Un «homicide par exaspération» avait osé Matthieu Bourrette, le Procureur de la République de Reims, lors d’un point-presse. Le ton était donné : minimisation des faits et criminalisation de la victime accusée d’avoir dérangé son voisin. Le coup de grâce a été donné le 21 juillet dernier quand l’octagénaire a été remis en liberté après avoir été placé en détention dans l’attente de son jugement pour « meurtre, détention d’arme illicite et violence avec arme sur personne dépositaire de l’autorité publique »

Pour quelles raisons l’assassin, qui a avoué le meurtre et qui a déclaré ne rien regretter, est-il désormais sous contrôle judiciaire ? Comment expliquer qu’aucune reconstitution n’ait été réalisée plus d’un an après les faits ? Assetou Cissé, la sœur de Mahamadou s’interroge face à notre caméra et réclame justice. 

La suite est à lire sur: www.lemediatv.fr
Auteur: Le Média