La population de la France va-t-elle diminuer suite à la baisse de la natalité ?

Les évolutions démographiques récentes en France, marquées notamment par une diminution importante du nombre de naissances en 2023 par rapport à 2022, annoncent-elles une baisse de la population ? Le calcul de projections permet de répondre en décrivant les conséquences de la situation actuelle si elle perdurait.

Le nombre de naissances diminue depuis quelques années en France, le dernier bilan démographique publié par l’Insee indiquant une nouvelle baisse en 2023 par rapport à 2022, 678 000 contre 726 000, soit 52 000 naissances de moins (7 %). L’indicateur de fécondité passe de 1,79 enfant par femme en 2022 à 1,68 en 2023.

La population n’a pas diminué en 2023

Cette baisse n’a pas entraîné de diminution de la population, parce que les décès restent moins nombreux que les naissances, leur nombre ayant aussi diminué entre 2022 et 2023, de presque autant que les naissances, passant de 675 000 à 638 000.

La baisse du nombre de décès traduit une forte hausse de l’espérance de vie à la naissance qui effectue un bond entre 2022 et 2023 : elle atteint 80,0 ans pour les hommes et 85,7 ans pour les femmes en 2023, contre respectivement 79,3 ans et 85,1 ans en 2022, soit un gain de 0,7 an pour les hommes et 0,6 an pour les femmes.

Avec ce bond, l’espérance de vie fait plus que rattraper son niveau de 2019 et se situe dans la tendance à la hausse observée avant l’épidémie de Covid-19, interrompue pendant trois années. L’espérance de vie a en effet reculé en 2020 en raison de l’épidémie de Covid-19, puis a stagné ou n’a augmenté que faiblement en 2021 et 2022 en raison de la poursuite de l’épidémie conjuguée à une épidémie de grippe saisonnière meurtrière et plusieurs canicules ayant entraîné également des surmortalités.

Le solde naturel, différence entre les nombres de naissances et de décès, est positif et se situe presque au même niveau que l’année précédente :…

La suite est à lire sur: theconversation.com
Auteur: Laurent Toulemon, Directeur de recherches, Institut National d’Études Démographiques (INED)