La spirale des représailles au Moyen-Orient doit cesser, déclare le chef de l'ONU après des frappes contre l'Iran

« Le Secrétaire général condamne tout acte de représailles et appelle la communauté internationale à travailler ensemble pour empêcher tout développement ultérieur qui pourrait avoir des conséquences dévastatrices pour l’ensemble de la région et au-delà », a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration à la presse.

Appel à la retenue

Faisant écho à ces inquiétudes, le chef de l’Agence des Nations Unies pour l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, a appelé à « une extrême retenue » de la part de toutes les parties, après plus de six mois et demi de guerre à Gaza qui ont alimenté les craintes d’un conflit régional plus large.

« L’AIEA peut confirmer qu’il n’y a aucun dommage aux sites nucléaires iraniens » et le Directeur général de l’agence « continue d’appeler chacun à une extrême retenue et réitère que les installations nucléaires ne devraient jamais être la cible de conflits militaires », a déclaré l’Agence internationale de l’énergie atomique dans un message sur la plateforme X faisant suite à des informations non confirmées par les médias selon lesquelles d’éventuelles frappes de drones auraient visé la province iranienne d’Ispahan, qui abrite des installations nucléaires et des garnisons militaires.

À Genève également, le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies, le HCDH, a exhorté toutes les parties « à prendre des mesures pour désamorcer la situation » rapidement.

« (Nous) appelons les États tiers, en particulier ceux qui ont de l’influence, à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour garantir qu’il n’y ait pas de nouvelle détérioration d’une situation déjà extrêmement précaire », a déclaré un porte-parole du HCDH, Jeremy Laurence.

Réponse militaire d’Israël

Selon la presse, l’armée israélienne a frappé l’Iran tôt vendredi, dans ce qui semble être la première réponse militaire d’Israël à l’attaque iranienne du weekend dernier, mais dont…

La suite est à lire sur: news.un.org
Auteur: Nations Unies FR