L’activité physique, un outil thérapeutique pour traiter la dépendance

L’activité physique est reconnue pour ces nombreux bienfaits, autant au niveau de la santé physique que mentale. Elle peut, entre autres, réduire le taux de mortalité, le risque de nombreuses maladies chroniques ainsi qu’améliorer les symptômes de dépression et d’anxiété.

Il existe aussi un autre aspect bénéfique à considérer : nous avons observé que l’activité physique peut également contribuer à diminuer la consommation de drogue et d’alcool.

En tant que kinésiologue et candidate au doctorat en science de l’activité physique, cette découverte a renforcé ma passion pour ce domaine de recherche. Dans cet article, je vais vous expliquer comment notre équipe de recherche sommes parvenus à ce résultat.

Nous avons d’abord conduit une revue systématique de la littérature scientifique, c’est-à-dire une compilation et analyse de toutes les études portant sur l’activité physique et la dépendance.

Nous avons choisi de ne pas inclure le tabac dans notre revue en raison de sa sur-représentation dans les études liées à l’effet de l’activité physique. Nous nous sommes concentrés sur l’alcool et les autres drogues, car bien que le tabac puisse mener à une dépendance, celle-ci est singulièrement différente des autres substances au niveau fonctionnel ainsi qu’au niveau des traitements.

Ainsi, un total de quarante-trois articles incluant plus de 3 135 personnes suivant un traitement pour la dépendance ont été analysés. La plupart des études proposaient des interventions en activité physique trois fois par semaine, pendant une heure. L’activité physique la plus utilisée a été la course, suivie par l’entraînement en musculation, le vélo et le yoga.



Des dépendances communes

Pour des raisons complexes et encore mal comprises, la consommation de drogue et d’alcool, courante en Occident, peut parfois amener à un état de dépendance. Cet état se nomme trouble de l’usage de…

La suite est à lire sur: theconversation.com
Auteur: Florence Piché, Phd candidat, Université de Montréal