L’arroseur arrosé : Quand les témoins de dénigrements au travail le font payer à leur auteur

Le harcèlement touche de nombreuses sphères de la société. Le système scolaire a récemment fait la Une de la presse du fait de ses incidences pouvant aller jusqu’au suicide de jeunes victimes. Le monde du travail n’est pas non plus épargné.

Le harcèlement est un délit qui peut y prendre de multiples formes. La loi distingue notamment le harcèlement moral, qui désigne des agissements répétés dégradant les conditions de travail et susceptible de causer un dommage au salarié, du harcèlement sexuel « constitué par des propos ou comportements à connotation sexuelle ou sexiste répétés qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante ». On y associe aussi toute forme de pression grave, même non répétée, visant à obtenir un acte de nature sexuelle.

Insultes, menaces, communications répétées, propos ou comportements à connotation sexuelle, ces pratiques sont sanctionnées jusque 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende en plus d’un éventuel licenciement. Être harcelé génère un fort mal-être chez les victimes : perte d’estime de soi, stress, anxiété, burn-out, dépression sont des corolaires connus de cette dégradation du climat social. Elles ont également des effets négatifs sur les organisations : le désengagement, l’absentéisme, les démissions induits se soldent en effet tôt ou tard par des pertes de productivité.

Le harceleur, le harcelé et le témoin

Certaines manifestations du harcèlement au travail sont parfois plus insidieuses. Il en va ainsi du dénigrement. Ce phénomène implique trois acteurs qui peuvent être de même niveau hiérarchique ou non : un auteur d’une critique négative informelle au sujet d’une victime absente de la scène, et un témoin. C’est à ce dernier protagoniste que nous nous sommes intéressés dans nos travaux.

Dans ce…

La suite est à lire sur: theconversation.com
Auteur: Franck Biétry, Professeur des Universités en gestion des ressources humaines, Université de Caen Normandie