Le Chili d’Allende à Boric : des questions de fond qui continuent à hanter le présent

Ce texte constitue la nouvelle préface (sous une forme raccourcie pour Contretemps) de la réédition du livre des sociologues Patrick Guillaudat et de Pierre Mouterde : Les mouvements sociaux au Chili, 1973-1993. La deuxième édition en espagnol a été publiée en mai 2023 au Chili (éditions Tiempo Robado) et sort en français en novembre 2023 chez L’Harmattan. Pour les auteurs, il s’agit de « montrer ce qui, envers et contre tout, n’a pas été réglé en termes d’égalité, de justice et d’impunité, ce sur quoi continue à bégayer l’histoire, les mille et une contradictions qui continuent à la hanter et contre lesquelles les générations d’autrefois n’ont jamais manqué de se dresser ».

Déchiffrer l’histoire des vainqueurs

C’est au début des années 1990 que nous avons écrit Les mouvements sociaux au Chili 1973-1993; bilan de vingt ans d’histoire chilienne interprété à l’aune des intérêts et aspirations des classes populaires de ce pays. Il y a donc de cela presque 30 ans, et depuis bien de l’eau a coulé sous les ponts, pouvant donner à penser que nombre des analyses qu’on a menées à l’époque ont perdu de leur intérêt ou de leur acuité, pour ne pas dire de leur actualité, se trouvant à 100 lieux de nous éclairer sur les problèmes et les défis auxquels se trouve confronté le Chili contemporain.

Après tout, lorsqu’on observe, en termes socio-politiques, la société chilienne d’aujourd’hui, c’est un pays apparemment bien différent que l’on ne manquera pas de découvrir. Qu’on songe à l’émergence ces dernières années de formations politiques a-typiques (post-chute du mur de Berlin pourrait-on dire!) comme par exemple celle du « Frente Amplio », ou même au surgissement d’un puissant mouvement féministe jouant désormais un rôle central dans les revendications avancées par la société civile chilienne. Ou plus près de nous, encore, qu’on pense à la cascade…

La suite est à lire sur: www.contretemps.eu
Auteur: redaction