Le conflit israélo-palestinien met à l’épreuve le multiculturalisme canadien

Dans l’imaginaire collectif et la représentation sociale que l’on se fait du Canada, le pays est généralement perçu comme ouvert et accueillant envers la diversité ethnoculturelle et religieuse.

L’immigration est considérée comme une richesse au Canada et le multiculturalisme s’est érigé au fil des décennies en une valeur à protéger et à chérir, comme en fait foi l’Enquête sociale générale de 2020, où 92 % de la population l’endossait. La Loi sur le multiculturalisme canadien stipule que celui-ci « est une caractéristique fondamentale de l’identité et du patrimoine canadiens et constitue une ressource inestimable pour l’avenir du pays ».

Cependant, depuis les attaques du Hamas contre Israël le 7 octobre, les nombreuses manifestions qui s’en sont suivies, tant en faveur que contre Israël ou en soutien à la Palestine, ont révélé des tensions liées à l’immigration. Les crimes haineux sont aussi en hausse : à Toronto seulement, on rapporte une augmentation de 132 % depuis le début du conflit.

Manifestation en soutien à Israël à Montréal, le 10 octobre 2023.
La Presse canadienne/Christinne Muschi

Il devient ainsi impératif de s’interroger sur les risques éventuels de conflits au sein des différentes communautés canadiennes. Cela est particulièrement préoccupant pour celles qui font face simultanément au racisme et aux répercussions des conflits en cours dans leurs pays d’origine. Par exemple, le conflit historique entre hindous et sikhs suscite des inquiétudes parmi les sikhs du Canada, notamment lorsqu’un de leurs leaders a été assassiné en Colombie-Britannique.

En tant que sociologue, spécialisé dans l’éducation inclusive, j’ai rapidement constaté que le racisme et les discriminations représentent des problématiques significatives dans notre société. Récemment, j’ai rédigé un…

La suite est à lire sur: theconversation.com
Auteur: Christian J. Y. Bergeron, Professeur en sociologie de l’éducation, L’Université d’Ottawa/University of Ottawa