Le Département de l’Hérault attaque la culture indépendante 



Capture d’écran du site hms.herault.fr le 2 avril 2024

La fermeture brutale du service de prêt de matériel scénique – HMS – du département menace des centaines d’évènements culturels dans l’Hérault

Les organisateur·ices indépendant·es d’évènements de spectacle vivant sont sous le choc depuis ce mardi 2 avril.  « Le Département de l’Hérault a pris la décision de mettre fin au prêt de matériel technique et scéniques aux bénéfices d’un tiers à compter d’avril 2024 » : c’est par ce message lapidaire sur le site départemental de HMS (Hérault Matériel Scénique) au graphisme douteux qu’ils et elles ont appris la fermeture soudaine, et sans explication, de ce service public pourtant indispensable à la survie de leurs évènements.

Dans un paysage de politiques culturelles peu démocratiques et populaires, décrétant par en haut quelle doit être « la Culture » financée par l’argent public, à travers la gestion directe d’équipements ou événements, ou bien via des politiques de subventions à la répartition inégalitaire, souvent inaccessibles aux petites structures, imposant de nombreux critères et impliquant une forte mise en concurrence, l’instrument de service public qu’est HMS permet à l’inverse une certaine démocratie culturelle. En collectivisant des moyens sans discrimination esthétique, il permet à des acteur·ices indépendant·es n’ayant pas les moyens administratifs d’avoir accès à des subventions classiques ou suffisantes à l’organisation de leurs évènements, de faire exister une offre autonome, diverse, de proximité, souvent bien plus proche des véritables pratiques culturelles du commun des mortel·les que celles proposées par les grandes institutions. Le service HMS est un instrument de soutien indispensable pour beaucoup d’acteurs culturels associatifs, indépendants, de petite taille : en prêtant du matériel technique…

La suite est à lire sur: lepoing.net
Auteur: Le Poing