Le lynchage déguisé en information

Pour les Français téléphiles non polyglottes, il n’est qu’un moyen d’échapper au bourrage de crâne médiatique. C’est RT, branche francophone de la chaîne internationale russe d’information en continu.

Sera-t-elle censurée comme le demandent des grands démocrates qu’on entend toujours défendre la liberté (en Yougoslavie en Irak, au Tibet, à Hong Kong, au Xinjiang, à Cuba…) ?

Audiatur et altera pars ou Audi alteram partem sont des expressions latines signifiant littéralement « entendre l’autre, ou les autres parties ».

Il s’agit du droit de présenter sa version des faits dans un procès avant d’être jugé. Dans le procès fait à la Russie par nos médias et nos politiciens, il n’y a pas d’avocat de la défense et les témoins ne sont que des témoins à charge. Tous les bulletins d’information, tous les débats sont des réquisitoires à sens unique.

« Police (de la pensée) partout, justice nulle part » !

Théophraste R. Auteur d’un reportage (non publié) : « L’originale fabrique de bâillons français démocratiques ».

PS. Dans une Déclaration de la Libre Pensée on lit :
« On nous dit : « Poutine, c’est le nouvel Hitler, il faut donc le stopper ». Si cela est vrai, alors pourquoi l’OTAN n’intervient pas militairement en Ukraine ? On nous répond : « Parce que l’Ukraine n’est pas membre de l’OTAN et qu’il n’y a pas de bases légales pour le faire. »
Mais quand l’OTAN a bombardé la Serbie et envahi l’Afghanistan, ces deux pays n’étaient pas membres de l’OTAN et il n’y avait pas plus de bases légales pour cela. On est donc en pleine hypocrisie ».

La suite est à lire sur: www.legrandsoir.info
Auteur: Le grand soir