Le Massacre des Innocents — Dominique MUSELET

Israël est une anomalie. Il a été créé de toutes pièces par les Occidentaux sur une terre qui ne leur appartenait pas, à la fois pour libérer leur conscience du génocide et pour s’assurer le contrôle de la production et des flux d’énergie du Moyen Orient. Israël, instauré par la force pour incarner la force de l’Occident au moyen-orient, est tout de suite devenu un état voyou qui se livre impunément au nettoyage ethnique des Palestiniens, le peuple autochtone, le vrai propriétaire de la terre, à l’exemple et avec le soutien inconditionnel de leurs principaux mentors et financeurs, les Etats-Unis d’Amérique, suivis de près par l’Europe. Le nettoyage ethnique prend toutes sortes de formes, parfois discrètes, parfois spectaculaires, mais en tout cas de plus en plus violentes et expéditives à mesure que le temps passe et qu’Israël prend de l’assurance. Parfois il se déchaîne, et nous assistons à une énième tentative de donner un fond de vérité à la fable selon laquelle les Israéliens ont écopé d’une terre vierge, en se débarrassant de la population palestinienne.

Le premier épisode du nettoyage ethnique s’est déroulé pendant la guerre qui a suivi le vote du plan de partage de la Palestine aux Nations Unies. Les Palestiniens l’ont appelé la Nakba, la catastrophe. Comme dit Wikipedia avec sa pudeur de gazelle habituelle quand il s’agit d’Israël : « En gagnant la guerre de 1948, Israël conquiert 26 % de territoires supplémentaires par rapport au plan de partage et prend le contrôle de 81 % de la Palestine de 1947. La guerre s’accompagne de bouleversements démographiques. Entre novembre 1947 et juillet 1949, environ 720.000 Arabes de Palestine fuient ou sont expulsés des territoires qui formeront Israël et dans les vingt années qui suivront, en parallèle avec les tensions du conflit israélo-arabe, l’essentiel des membres des communautés juives du monde arabo-islamique, soit plus de…

La suite est à lire sur: www.legrandsoir.info
Auteur: Dominique MUSELET