Le Père Noël est une ordure

➡️ Une étude réalisée à la demande d’un site marchand à la veille de Noël révèle que 23% de Français, soit plus de 9,5 millions d’adultes, s’apprêtent à revendre leurs cadeaux de Noël. Ils étaient 17% l’an dernier et seulement 11% en 2011. Le phénomène serait «particulièrement marqué chez les 25-44 ans avec enfants dans les régions où le pouvoir d’achat est le plus bas». Il s’agit, en vendant ses cadeaux, de compenser ses propres dépenses de Noël et payer les factures.

➡️ Une autre étude réalisée par le cabinet NielsenIQ il y a quelques jours montre une baisse très importante des aliments traditionnellement prisés à Noël. Les ventes de foie gras et de champagne ont baissé de plus de 20% par rapport à l’année passée, et celle de saumon fumé de 10,8% par rapport à la même période en 2022. Une dégringolade qui épargnera peut-être les oies, canards et saumons, mais qui démontre que même à Noël, beaucoup de français ne peuvent plus s’offrir de produits festifs.

➡️ Au mois d’octobre, l’Unicef avait déjà relevé un triste record : 2822 enfants se sont retrouvés à la rue sans solution d’hébergement, malgré un appel de leur famille au numéro d’urgence 115. Parmi ces enfants, 686 ont moins de trois ans. Une population en hausse de 42% par rapport à août 2023, date à laquelle ces chiffres traduisaient déjà une augmentation d’environ 20% de ce type de précarité extrême par rapport à août 2022.

➡️ Ce phénomène ne concerne pas que les fêtes de fin d’année. Selon l’observatoire des inégalités, près d’un français sur deux ne part pas en vacances, et la moitié des personnes qui renoncent à partir le font pour des raisons financières. Un taux qui a fortement augmenté en 20 ans.


Le néolibéralisme a appauvri une majeure partie de la population, saccagé les services publics vitaux, précarisé les travailleur-ses et enrichi à milliards un cercle…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B