« Le Tableau volé », « Une affaire de principe »… Les sorties cinéma du 1er mai

Le Tableau volé ***

de Pascal Bonitzer

Film français, 1 h 31

Inspiré d’une histoire vraie, Le Tableau volé dévoile l’univers méconnu des marchands d’art et des enchères à travers l’histoire d’ André Masson, commissaire-priseur réputé de la maison Scottie’s. Le spécialiste consent à se déplacer dans l’est de la France pour expertiser un tableau présent dans une maison achetée en viager qui pourrait être d’Egon Schiele. Face à la toile, André et Bertina, Bertina, son ex-épouse spécialiste de cet artiste, ne peuvent retenir un rire nerveux. Il s’agit des Tournesols, une œuvre du peintre, disparue depuis 1939. Sans jamais donner l’impression de trop-plein, le film dépeint de manière captivante et délicate un milieu passionné d’art, mais plus encore de sa monétisation, et évoque la spoliation des juifs au moment de la Shoah. Un film passionnant, servi par une distribution impeccable.

» LIRE LA CRITIQUE : « Le Tableau volé » de Pascal Bonitzer : une toile surgie du passé

Une affaire de principe **

d’Antoine Raimbault

Film français, 1 h 35

Comment rendre attrayante une histoire (vraie) se déroulant essentiellement dans les couloirs et les bureaux de la Commission et du Parlement à Bruxelles ? Le réalisateur Antoine Raimbault relève le défi en mettant en scène José Bové en simple parlementaire écologiste déjouant les manœuvres du lobby du tabac et se confrontant au puissant président de la Commission européenne, José Manuel Barroso. La forme adoptée – celle du thriller politique – est efficace pour créer le suspense, même si elle est parfois caricaturale. En plus d’un aperçu des rouages des institutions européennes, ce qui intéresse Antoine Raimbault, ce sont avant tout les questions de justice et de démocratie. Et l’importance des contre-pouvoirs, pour préserver l’état de droit des intérêts privés….

La suite est à lire sur: www.la-croix.com
Auteur: La Croix