Législatives : comment le RN s'empare du pouvoir

En France, le Rassemblement national a réussi sa « dédiabolisation », comme tous les autres mouvements « post-fascistes » en Hongrie, en Pologne, aux Pays-Bas, en Italie ou encore en Allemagne.
Ainsi, contrairement aux anciens fascistes qui attaquaient directement la démocratie en promouvant un régime autoritaire, les extrêmes droites européennes affichent leur soutien à la démocratie. Et c’est ce qui rend nos néo-fascistes contemporains encore plus dangereux que les anciens : ils se déguisent sous les atours de la démocratie. Ils se présentent
comme respectueux de la Constitution et des institutions démocratiques. Ils attaquent la gauche parce qu’elle est désordonnée, sale et irrespectueuse de l’Assemblée.

Et malgré ces apparences trompeuses, il n’y a pas de doutes : non les extrêmes droites ne sont pas des forces démocratiques. Ni quand elles tentent d’arriver au pouvoir, ni quand elles y parviennent et encore moins quand elles y restent.
Dans cet épisode, nous allons voir comment, pour parvenir à leurs fins, les extrêmes droites utilisent tout un ensemble de stratagèmes afin de vider la démocratie de tout sens.

Notre site est accessible à tous

Tous nos articles sont donc lisibles, sans abonnement. Blast a choisi ce modèle pour que toutes les personnes qui n’en ont pas les moyens puissent s’informer.

Vous pouvez faire un don à partir de 1€, et vous abonner à partir de 5€.

C’est grâce à vous que nous pouvons rester indépendants et accessible à toutes et tous.

Je soutiens Blast

Merci !

Crédits photo/illustration en haut de page : Diane Lataste

La suite est à lire sur: www.blast-info.fr
Auteur: Blast