L'élargissement des Brics : une nouvelle étape dans la redéfinition des accords internationaux — Andrea VENTO

Le Bric : de l’agrégat géoéconomique au sujet géopolitique

La genèse de l’acronyme Bric remonte à l’économiste britannique Jim O’Neil qui, fin 2001, dans un document [1] rédigé en sa qualité d’économiste en chef de la Goldaman Sachs Investment Bank, identifiait le nouvel agrégat géoéconomique composé du Brésil, de la Russie, de l’Inde et de la Chine comme le groupe de pays qui, sur la base de caractéristiques communes, était susceptible de dominer l’économie mondiale du siècle qui venait de s’ouvrir. Par conséquent, selon O’Neil, pour que les États-Unis conservent leur leadership mondial au XXIe siècle également, il aurait été nécessaire de les intégrer dans la gouvernance économique et financière mondiale qui avait été hégémonisée par le système occidental jusqu’à ce moment-là.

En effet, les quatre pays avaient en commun des caractéristiques similaires qui leur auraient permis de se positionner dans le haut du classement des puissances économiques mondiales en quelques décennies : le statut d’économies en développement, une population importante, un vaste territoire, des ressources naturelles stratégiques abondantes et des perspectives de forte croissance du PIB et de la part dans le commerce mondial.

La thèse d’O’Neal n’a cependant pas été pleinement perçue dans sa signification stratégique par les cercles de Washington, par ailleurs engagés ces années-là dans la redéfinition de l’ordre géopolitique du Moyen-Orient avec les interventions militaires en Afghanistan et en Irak. En revanche, elle a fini par constituer un apport agrégatif inattendu pour les quatre pays qui, jusqu’alors, n’avaient guère coopéré sur le plan économique [2] et géopolitique et qui, à partir de septembre 2006, ont commencé à tenir des réunions annuelles informelles en marge de l’Assemblée générale de l’ONU.

La première réunion officielle des BRIC au niveau des chefs d’État et de…

La suite est à lire sur: www.legrandsoir.info
Auteur: Andrea VENTO