Les effets ambivalents de la méditation de pleine conscience en entreprise

Dans un environnement caractérisé par l’incertitude, une pression concurrentielle accrue et une constante recherche de performance, les collaborateurs sont appelés à une adaptation et une agilité continues. Face à cette exigence, les entreprises se sont tournées vers une approche qui semble offrir une solution idéale : la pratique de la mindfulness (méditation de pleine conscience). Ainsi, pour faire face aux pressions du marché, les entreprises peuvent maintenir des attentes élevées envers leurs collaborateurs tout en veillant à leur bien-être. C’est ainsi que de grandes entreprises telles que Google ou Apple, ont commencé très tôt à avoir recours à des coachs spécialisés en mindfulness afin d’optimiser le bien-être de leur personnel.

Google propose à ses employés des cours de méditation et de pleine conscience (CNBC Television, 2020, en anglais).

Pour autant, la pratique de la mindfulness en entreprise soulève des questions. En premier lieu, par le fait qu’il s’agit d’une pratique individuelle et spirituelle. Si bien qu’une telle pratique semble incongrue dans un cadre organisationnel. En second lieu, car elle interroge le lien qu’il peut y avoir avec une autre pratique en entreprise, celle de l’« empowerment » (autonomisation) psychologique et organisationnel, qui, elle, vise explicitement la performance. C’est dans cette optique que nous avons entrepris un travail de recherche au sein de deux organisations, auprès de 13 managers et 35 collaborateurs, et nos conclusions mettent en évidence cette nature ambivalente des résultats liés à la pratique de la mindfulness en entreprise.

Effets inattendus

L’empowerment englobe deux dimensions : une composante organisationnelle, qui concerne un ensemble de stratégies managériales où un responsable partage son pouvoir avec ses collaborateurs, et une…

La suite est à lire sur: theconversation.com
Auteur: Michaël Roux, Professeur associé en marketing, Directeur adjoint programme Grande École, Audencia