« Les gilets jaunes se battaient pour changer notre quotidien »


Le mouvement des gilets jaunes a cinq ans. Quand il a démarré, Haïna en avait le double : 10. Tout le monde se souvient des manifestants à la chasuble jaune. Mais avons-nous souvent entendu leurs enfants ? Comment ont-ils vécu ce moment ? Qu’en pensent-ils aujourd’hui ? Haïna nous raconte son histoire, sa fierté. Son point de vue sur l’engagement de sa mère, une figure de l’un des mouvements les plus forts de ces dernières années.


Je m’appelle Haïna, j’ai 15 ans. J’avais 10 ans quand ma mère s’est engagée parmi les gilets jaunes. J’ai très bien vécu la mobilisation de ma mère au sein de ce mouvement. Même si, c’est vrai, j’avais peur parfois. En fait, j’étais souvent angoissée quand elle ne revenait pas à la maison. Mais je suis fière de ce qu’elle a fait. Elle avait raison. Et pour tout dire, j’ai très bien compris pourquoi elle s’engageait dans ce mouvement. Ça ne m’a pas étonnée. Ma mère, c’est quelqu’un qui s’est toujours préoccupé de son entourage, des problèmes que vivent les gens autour d’elle.

Quand elle rentrait des mobilisations, elle prenait régulièrement le temps de m’expliquer les raisons de son combat. Et de sa détermination à le poursuivre. Elle pensait à elle, à ses amis, à ses collègues. Mais c’est surtout à nous, la génération à venir, qu’elle pensait. J’ai vite compris qu’elle voulait aider notre génération, nous aider à comprendre le monde qui nous entoure et nous sensibiliser pour nous permettre de mieux nous engager contre les violences policières, le racisme ou les inégalités. À l’époque, en 2018 et les mois qui ont suivi, mon quotidien a pas mal changé. Souvent, ma mère devait s’absenter pendant plusieurs jours. J’étais jeune, donc je ne savais pas vraiment ce qu’elle faisait ou quand elle allait…

La suite est à lire sur: www.politis.fr
Auteur: