Les livraisons d'armes étasuniennes à Israël permettent des crimes de guerre — Stephen SEMLER

Au début du mois, Human Rights Watch a demandé un embargo sur les armes à destination d’Israël et des groupes armés en Palestine, « compte tenu du risque réel qu’elles soient utilisées pour commettre de graves abus », selon un communiqué de l’organisation. « Fournir des armes qui contribueraient sciemment et de manière significative à des attaques illégales peut rendre ceux qui les fournissent complices de crimes de guerre.

C’est exactement ce que fait l’administration Biden. Un document interne du Pentagone, qui a récemment fait l’objet d’une fuite, révèle les armes que l’administration Biden envoie rapidement à Israël pour soutenir son offensive militaire à Gaza. D’après mon examen des enquêtes médico-légales publiées par des organisations de défense des droits de l’homme et d’information, ces mêmes types d’armes ont été utilisés à maintes reprises par l’armée israélienne pour attaquer et tuer des civils au cours des seules quinze dernières années.

Les médecins, le personnel paramédical et les secouristes ont constamment essuyé les tirs des forces israéliennes lors de l’opération « Plomb durci » en 2009. En janvier de cette année-là, l’armée israélienne a tué trois ambulanciers et un enfant à Gaza en utilisant des missiles guidés Hellfire de fabrication étasunienne ; les ambulanciers se trouvaient près d’une ambulance clairement identifiée par des gyrophares et portaient des gilets fluorescents reconnaissables. Comme l’indique un rapport médico-légal :

À l’endroit où les secouristes et l’enfant ont été tués, les délégués d’Amnesty International ont trouvé des morceaux des gilets fluorescents des secouristes éparpillés sur le sol et accrochés à des arbres, ainsi que des restes d’au moins deux missiles Hellfire, qui sont généralement lancés à partir d’hélicoptères. L’étiquette indique « missile guidé, attaque de surface » et les…

La suite est à lire sur: www.legrandsoir.info
Auteur: Stephen SEMLER