Les partisans de l'A69 instaurent un « climat de terreur »

Plus de quarante organisations, parmi lesquelles Greenpeace, Oxfam, Notre affaire à tous, Attac, Extinction Rebellion ou encore La Voie est libre, ont uni leur voix dans une tribune pour dénoncer les violences vécues par les opposants à l’A69. Et pour cause, menaces verbales et attaques physiques se multiplient dans le Tarn.

Depuis une cimenterie voisine, une quinzaine de personnes auraient ainsi mis le feu aux dortoirs et caillassé les couchages de la zad de la Crém’arbre en pleine nuit, fin mars. « On va vous rafler un par un », « je vais venir te violer dans ton arbre, salope », « vous ne dormirez plus, c’est la guerre », sont autant de propos que les militants écologistes assurent avoir entendu dans la bouche de leurs assaillants.

Lire aussi : « Terroristes », « chtarbés » : les promoteurs de l’A69 se lâchent contre les opposants

Le maire de Saïx (Tarn), village où a été bâtie la zad de la Crem’arbre, a lui lancé un avertissement avant de potentielles « expéditions punitives » menées par « des gens exaspérés » par les occupations. « Je sens qu’il y a quelques chose de mauvais qui se prépare, je crains qu’il arrive un drame », a-t-il déclaré à France Bleu.

« Darmanin, qui ne veut pas de zad en France, doit faire détruire celles qui sont ici. Si les autorités n’interviennent pas, on fera nous-mêmes le nettoyage. » Le 19 avril, dans les colonnes du Figaro, c’est le président de l’association pro-autoroute VIA81 qui menaçait ouvertement les militants.

Les autrices et auteurs de cette tribune appellent à suspendre les travaux, avant qu’un drame ne se produise.


Nous partageons interrogations, inquiétude et indignation devant l’irresponsabilité de défenseurs ou acteurs de ce projet [l’autoroute A69 entre Toulouse et Castres] ainsi que de personnes “en responsabilité”, élues ou représentantes de l’État. Quand des élus ou associations se croient…

La suite est à lire sur: reporterre.net
Auteur: