Les propos génocidaires de Tsahal


«Gaza ne reviendra pas à ce qu’elle était avant. Nous éliminerons tout.» C’est ce qu’a déclaré le ministre israélien de la Défense Yoav Gallant, à propos de l’offensive terrestre prévue dans l’enclave palestinienne.


Il a aussi affirmé : «Nous avons aboli toutes les règles de la guerre, nos soldats n’assumeront aucune responsabilité, il n’y aura pas de tribunaux militaires». C’était ce ministre qui avait estimé qu’il combattait des «animaux humains». Autant de propos déshumanisants qui visent à justifier des massacres.

De nombreux médias autour du monde font ces derniers jours le portrait presque élogieux d’un sympathique grand-père : Ezra Yachin. Le journal allemand Bild écrit qu’il est âgé de «95 ans et est le plus vieux réserviste de l’armée israélienne» et qu’il a «enfilé l’uniforme pour aider l’armée israélienne dans sa riposte contre les attaques du Hamas.» Le Journal de Montréal explique qu’il «est désormais appelé au front pour motiver les troupes de Tsahal». Un joli portrait.

En réalité, Ezra Yachin a combattu dans le groupe Lehi, un groupe sioniste d’extrême droite qui pratiquait des attentats terroristes dans les années 1940 en Palestine. Ce groupe, qui admirait le fascisme italien, voulait créer un État israélien totalitaire sur le modèle européen et a même proposé à Hitler de combattre avec le Troisième Reich contre l’Angleterre.

Ezra Yachin, toujours vivant, est effectivement une «mascotte» de l’armée israélienne. Il a été filmé en train de parler aux soldats qui s’apprêtent à entrer dans Gaza. Voici ses propos : «N’en laissez aucun vivant. Effacez leur souvenir. Effacez-les, leur familles, mères et enfants. Ces animaux ne peuvent pas vivre plus longtemps.» Ou encore : «On n’a plus d’excuse. Chaque juif avec une arme doit sortir et les tuer. Si vous avez un voisin arabe, n’attendez pas, allez dans sa maison et tuez-le.» «Nous…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B