L’hôpital Al-Shifa pulvérisé par Israël

Souvenez-vous au mois d’octobre, après un bombardement sur un hôpital de Gaza : Israël et ses soutiens juraient qu’ils ne tiraient jamais sur les hôpitaux. Souvenez-vous, la version officielle affirmait qu’il s’agissait d’une “roquette palestinienne défectueuse”. Souvenez-vous, cette propagande honteuse avait été reprise par les médias français en boucle, malgré les témoignages de palestiniens sur place. Émettre le moindre doute sur ce mensonge était “complotiste” et “antisémite”.

Entre temps, l’armée israélienne a bombardé et détruit méthodiquement tous les hôpitaux de Gaza, elle a massacré le personnel médical, bombardé les ambulances… Des dizaines de soignants et de secouristes ont été tués. Des bébés dans des couveuses ont même été retrouvé morts, après que l’armée israélienne ait pris d’assaut un de ces hôpitaux.

Depuis deux semaines, les soldats israéliens ont attaqué l’hôpital Al-Shifa, qui était le plus grand et le plus moderne de Gaza. Ils l’ont entièrement et méthodiquement dévasté. L’armée israélienne est maintenant retirée de la zone, sans avoir réalisé aucun autre objectif que semer la mort, la désolation et anéantir les structures vitales.

Il y a quelques mois, Israël affirmait que cet hôpital abritait un centre de commandement du Hamas. Il n’en est rien, même les autorités criminelles n’osent plus affirmer cela. C’était un mensonge, un de plus, dans une guerre de communication destinée au public occidental, pour fabriquer le consentement à un génocide.

Nous ne vous montrons pas les images épouvantables diffusées par les rescapés : c’est un charnier atroce, des empilements de cadavres en décomposition, des corps aplatis par des blindés qui ont délibérément roulé dessus pour les réduire en bouillie. Voilà ce que découvrent les témoins. Des images qui rappellent le pire de la seconde guerre mondiale.


C’est un nouvel acte…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B