L’ONU octroie 12 millions de dollars de son fonds d’urgence pour aider les Haïtiens affectés par les violences

Les fonds serviront à fournir de la nourriture, de l’eau, une protection, des soins de santé, un assainissement et un soutien en matière d’hygiène aux personnes déplacées et aux communautés d’accueil de Port-au-Prince et du département voisin de l’Artibonite, a précisé le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric.

L’ONU a décidé d’octroyer cet argent parce que le plan de réponse humanitaire n’est actuellement financé qu’à hauteur de 6,6%. « Cela signifie que nous n’avons reçu que 45 millions de dollars sur les 674 millions demandés », a dit le porte-parole.

Situation tendue

Parallèlement, le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué que la situation restait tendue, les attaques contre les établissements de santé aggravant la situation déjà désastreuse de la population. 

Selon le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), trois femmes et enfants sur quatre n’ont pas accès aux services essentiels de santé publique et de nutrition dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

Mercredi, le Programme alimentaire mondial (PAM) a fourni 17.000 repas chauds aux personnes déplacées à Port-au-Prince. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a distribué plus de 70.000 litres d’eau dans six sites de déplacement à travers la zone métropolitaine de la capitale haïtienne.

L’OIM a tiré la sonnette d’alarme jeudi face à la détérioration de la situation humanitaire et à la crise de protection après un mois de siège imposé à Port-au-Prince.

La montée de la violence depuis février de cette année a atteint des niveaux sans précédent, entraînant une aggravation de la sécurité alimentaire et de multiples déplacements. Alors que le pays est aux prises avec une crise sans précédent, les familles continuent de lutter pour répondre aux besoins les plus élémentaires alors que le désespoir s’exacerbe.

« Même si la fourniture…

La suite est à lire sur: news.un.org
Auteur: Nations Unies FR