M. Dupuis a-t-il eu raison d’embaucher Gaston Lagaffe ?

Le 22e opus des gags de Gaston Lagaffe, le garçon de bureau des éditions Dupuis imaginé par André Franquin et qui renaît aujourd’hui sous la plume du Québécois Delaf, est arrivé en librairie le 22 novembre avec succès. Avec 300 000 exemplaires écoulés en trois semaines, l’album intitulé Le Retour de Lagaffe s’est classé pendant 15 jours en tête des ventes de livres en France, se payant le luxe de devancer alors le nouvel Astérix.

C’est l’occasion pour nous de retrouver le gaffeur en chef pour l’observer avec le regard du directeur des ressources humaines ou du manager. Et si Gaston n’était pas (que) le boulet que tout le monde imagine ? Et s’il était, au contraire, un collaborateur précieux pour l’entreprise ? Les temps changent et lui qui pouvait incarner un (sympathique) tire-au-flanc pourrait aujourd’hui être, au contraire, un profil précieux à recruter pour les entreprises.

Gaston a de vraies compétences

Certes Gaston manque dramatiquement de ce que l’on appelle des « hard skills » (ses compétences techniques). Du moins ne les montre-t-il pas. Il semble incapable de faire ce qui est sa tâche supposée. Quoi qu’on lui confie, l’échec semble assuré : le tri du courrier n’avance pas, la salle de documentation n’est pas rangée, les livraisons ne sont pas correctement faites et tout est bon pour esquiver les missions que son manager pourrait être assez fou pour lui confier.

Ce dernier, Prunelle, ne s’en rend peut-être pas compte mais Gaston dispose pourtant de compétences aujourd’hui assez prisées par les directions des ressources humaines : des « soft skills », ces compétences de nature plus sociales, émotionnelles, relationnelles ou comportementales.

Gaston est un chic type, Prunelle lui-même admettant parfois que « ce garçon a bon fond ». Dans une époque où la bienveillance et le souci de l’autre sont des qualités recherchées en entreprise et pour le…

La suite est à lire sur: theconversation.com
Auteur: Arnaud Lacan, Professeur de management – Chercheur au GREQAM AMSE – Titulaire de la Chaire AGIPI KEDGE « Le travail indépendant et les nouvelles formes d’entrepreneuriat », Kedge Business School