« Mascarade électorale » au Tchad : la responsabilité de Macron engagée ?

L’élection présidentielle au Tchad, qui tourne manifestement à l’affrontement avec tout ce qu’il comporte de périls pour la fragile paix civile. L’opposant Succès Masra s’est autoproclamé élu. Manifestement pour couper les pieds à l’ANGE, l’Autorité nationale de gestion des élections, qui a dans la foulée proclamé des résultats provisoires en faveur de Mahamat Idriss Déby Itno, le président de la transition militaire actuellement en place. Qu’est-ce qui peut empêcher le retour aux vieux démons de la violence ? Ce scrutin était-il piégé d’avance ? Et comment va réagir la France d’Emmanuel Macron, marraine en quelque sorte d’un pouvoir militaire tchadien qui a du sang sur les mains, et s’amuse désormais à mettre en concurrence Paris et Moscou ?

Débat animé par Théophile Kouamouo avec Fabrice Wuimo (journaliste), Seidik Abba (journaliste et écrivain, chercheur associé et président du Centre international d’études et de réflexions sur le Sahel), Bernard Houdin (conseiller de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo) et Geneviève Goëtzinger (ancienne journaliste et présidente de ImaGGe, agence conseil en stratégie politique et communication).

La suite est à lire sur: www.lemediatv.fr
Auteur: Le Média