Mieux anticiper les déchirements du périnée

Douleurs chroniques, incontinence urinaire et fécale, ou descente d’organes sont les principaux symptômes qui caractérisent les troubles du périnée (ou dysfonctions du plancher pelvien, selon le terme médical).

Pour rappel, le plancher pelvien est situé dans la région inférieure du bassin entre l’os pubien à l’avant et le coccyx à l’arrière. Il soutient le système pelvien (utérus, vessie, rectum…) par l’intermédiaire de ses muscles et de ses ligaments.

Les troubles du périnée impactent drastiquement la vie des femmes. Ils sont fréquents puisqu’ils concernent 32 % des femmes en Europe et sont encore plus répandus dans les pays en voie de développement.

Dans la majorité des cas, une détection précoce permet un meilleur traitement, ce qui limite les inconforts des patientes. Par exemple, une descente d’organes détectée assez tôt peut être prise en charge par la pose d’implants de renfort pelvien.

En cause : l’accouchement, des sports à impacts ou la ménopause

Les dysfonctions du plancher pelvien sont souvent la conséquence d’un accouchement traumatique, au cours duquel des lésions au sein des tissus pelviens et/ou des nerfs peuvent avoir lieu. Dans les deux cas, des défauts de diagnostic compromettent les chances de récupération des patientes.

En particulier, les conditions spécifiques de l’accouchement rendent difficile le recours à des outils classiques de diagnostic. Par exemple, la rapidité de l’accouchement impose de réagir en urgence, tout en assurant le bon déroulé de la naissance du bébé.

Ainsi, la prise de décision rapide, souvent basée sur la seule expérience du médecin qui doit veiller à la santé de la mère et du bébé, ne permet pas toujours de privilégier le maintien de l’intégrité du périnée de la mère.

Les dysfonctions peuvent également survenir au cours de la vie, en raison de modifications hormonales comme à la ménopause, de la pratique excessive…

La suite est à lire sur: theconversation.com
Auteur: Anne-Sophie Caro, Professeur, IMT Mines Alès – Institut Mines-Télécom