Montpellier : immersion sur le chantier du LIEN juste avant la dérogation préfectorale de reprise des travaux



Des membres du collectif SOS Oulala mobilisés contre le chantier du LIEN, le 13 décembre 2023 sur la commune de Grabels. (« Le Poing »)

Ce mercredi 13 décembre, le collectif SOS Oulala avait organisé une visite du chantier routier du LIEN, sur la commune de Grabels en présence de la presse pour évoquer le sort d’une espèce protégée menacée par des travaux menés “illégalement” selon eux. Aux alentours de 17 heures, la préfecture de l’Hérault a publié un arrêté dérogatoire autorisant la destruction de ladite espèce

14 h 30, un vent d’ouest balaie par rafales la végétation de la garrigue de Grabels. Après quelques kilomètres de voiture sur une piste sinueuse, nous voilà sur le tracé de la route. Sur notre gauche, de la végétation, quelques arbres. Sur notre droite, des monticules de terre et des traces de pneus d’engins de chantier. En haut d’une butte, quelques opposants aux travaux chantent et brandissent une banderole.

Pendant que nous les rejoignons, Anna, du collectif SOS Oulala, récapitule : “La Liaison Intercantonale d’évitement Nord (LIEN) est un projet porté par le Département de l’Hérault depuis les années 80. Il est censé relier les petites communes du nord de l’Agglomération de Montpellier entre elles, et a été construit par bouts successifs de routes. Le dernier tronçon du chantier, huit kilomètres entre Saint-Gély-du-Fesc et Grabels, est actuellement en cours de travaux. Ce chantier permettrait de créer un périphérique de liaison entre l’A 750 et l’A 9 pour du transport…

La suite est à lire sur: lepoing.net
Auteur: Elian Barascud