Mort d'un adolescent à Viry-Châtillon: le parquet requiert la détention pour quatre mis en cause

Le parquet a requis le placement en détention de quatre des cinq jeunes déférés dimanche en vue d’une mise en examen après la mort de Shemseddine, 15 ans, à Viry-Châtillon (Essonne), tabassé pour un différend lié selon les premiers éléments de l’enquête à la sœur de deux d’entre eux.

Dans un communiqué diffusé en début de soirée, le procureur d’Evry, Grégoire Dulin, a indiqué que ces quatre jeunes, un majeur de 20 ans, un de ses frères et deux autres jeunes mineurs, étaient poursuivis pour avoir roué de coups l’adolescent jeudi après-midi, devant le collège des Sablons.

Pris en charge par les urgences et hospitalisé à l’hôpital Necker à Paris, l’adolescent est mort vendredi en fin d’après-midi des suites de ses blessures.

Une information judiciaire a été ouverte, notamment pour assassinat. Les présentations des quatre mis en cause devant le juge d’instruction et le juge des libertés et de la détention se poursuivaient dimanche tard dans la soirée, a-t-on appris auprès du parquet.

Selon les premiers éléments de l’enquête et les déclarations des mis en cause, cités par le procureur, les deux frères ont appris, plusieurs jours auparavant, que « leur sœur correspondait avec des personnes de son âge sur des sujets relatifs à la sexualité ».

« Craignant pour sa réputation et celle de leur famille, ils avaient enjoint à plusieurs garçons de ne plus entrer en contact avec elle. Ils avaient ensuite appris que la victime se vantait de pouvoir librement parler avec leur sœur, n’ayant pas encore eu à subir de pression de leur part », a ajouté M. Dulin.

« Extrême gravité des faits »

Les deux frères, accompagnés de deux connaissances, se sont alors rendus jeudi au collège des Sablons, où ils ont croisé « de manière fortuite » Shemseddine, selon leurs dires cités par le magistrat.

La suite est à lire sur: www.la-croix.com
Auteur: