Nantes : le lycée Livet bloqué contre le racisme d’État


Depuis la rentrée, la jeunesse nantaise est mobilisée contre la loi Darmanin. Après Monge et Guist’hau, ce sont les élèves du Lycée Livet qui ont à leur tour bloqué leur établissement ce jeudi 18 janvier, malgré les intimidations policières.


Tôt ce matin, la police a attaqué et poursuivi les jeunes dans la rue, n’hésitant pas à chasser et étrangler certains lycéens. Dans ce climat d’extrême violence, les lycéens ont tenu bons et ont fait preuve d’un courage sans faille face aux agents. Le blocage a tenu.

Dans le marasme ambiant, pendant que le gouvernement Macron calque sa politique sur les partis néo-fascistes en poursuivant sa traque des personnes exilées, le mouvement lycéen est exemplaire.

Deux dates de manifestation auront lieu ce week-end contre le racisme d’État à Nantes. Le 20 janvier contre le projet d’implantation d’un centre de rétention administrative, et le 21 janvier contre la nouvelle loi immigration.


La jeunesse refuse les lois racistes et l’autoritarisme. Rejoignons-les !


La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B