"Nantes, ville révoltée" entre dans les 100 meilleures ventes d

«Nantes, ville révoltée» dans le top 100 des ventes d’essais


Malgré un boycott total des médias mainstream


"Nantes, ville révoltée" entre dans les 100 meilleures ventes d'essais en France

Le 3 mai, Contre Attaque publiait le livre «Nantes, ville révoltée» aux Editions Divergences. Une contre-visite de la ville sur les traces des insurrections, des désobéissances et des marges, d’hier et d’aujourd’hui.

10 jours plus tard, le livre entre dans le Top 100 des ventes nationales d’essais, selon le site Datalib, une base de données qui recense les achats dans les librairies en France. C’est une réussite, surtout pour un livre qui porte sur un sujet local et qui trouve l’essentiel de son public à Nantes.

C’est d’autant plus inattendu que la presse, qu’elle soit locale ou nationale, a totalement boycotté la sortie de notre ouvrage. On ne s’attendait pas à une publicité chez Pascal Praud, mais c’est la première fois que Ouest-France, Presse Océan, les antennes locales de France 3 et autres choisissent d’organiser une omerta totale sur une parution qui concerne la ville de Nantes, et qui suscite un engouement depuis sa sortie : plus d’une centaine de personnes le jour de la présentation et une visite de Nantes réussie dimanche 12 mai.

Aux journalistes qui nous lisent : il n’est pas trop tard pour informer votre lectorat de ce livre sur l’histoire nantaise, plutôt que d’alimenter les récits anxiogènes et policiers sur Nantes.

Et à nos lecteurs et lectrices : pour faire vivre ce livre et faire enrager les réactionnaires, n’hésitez pas à aller vous le procurer. Il est disponible à petit prix dans les bonnes librairies de Nantes et d’ailleurs. Il comporte des illustrations originales et il est vendu avec une magnifique carte de Nantes, dessinée à la main.


Vous pouvez aussi aller commander le livre et la carte sur notre boutique.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B