nazisme décomplexé dans une compagnie de crs

Nazisme décomplexé dans une compagnie de CRS


Antisémitisme d’État : plusieurs policiers hitlériens protégés par leur hiérarchie


Alors que les médias brandissent l’antisémitisme quotidiennement pour diffamer les personnes qui soutiennent la Palestine, l’antisémitisme historique, celui qui a mené au génocide durant la seconde guerre mondiale, est bien présent au sein des forces de l’ordre.

Ce mercredi 26 juin, le Canard Enchainé révèle des photomontages racistes et antisémites partagés par l’unité CRS 4 sur leur boucle WhatsApp.

On y voit un photomontage d’Adolf Hitler à l’Élysée avec une citation inventée : «Sortons du nucléaire et repassons tous au gaz.» La photo d’une embarcation de réfugiés qui fait naufrage avec le titre «Petit Chavire» et la légende «avec des vrais morceaux de migrants dedans». Une photo où la compagnie de CRS prend la pause avec Marion Maréchal, alors que les policiers sont chargés de sécuriser un meeting de Zemmour. Voilà ce que montre l’hebdomadaire en précisant : «Et on vous épargne le pire…». Les forces de l’ordre sont le bras armé de l’extrême droite.

La compagnie de CRS 4, basée au château de Pomponne à Lagny-sur-Marne, un palais du XVII° siècle – il paraît que la police manque de moyens et que ses locaux sont vétustes, mais ces CRS vivent dans un magnifique bâtiment historique – est gangrenée depuis des années par le racisme et l’antisémitisme décomplexé.

Le capitaine de la brigade, L. B., « ne cachait pas sa nostalgie du IIIe Reich et son amour pour Jean-Marie Le Pen», écrit le Canard Enchainé, et la conversation WhatsApp qu’il animait un «déversoir à la haine raciste et antisémite».

Une enquête de l’IGPN a bien été ouverte, mais pas contre les CRS nazis… La police des polices a enquêté contre le chef de l’unité qui avait recadré la compagnie en leur rappelant «les bases de la neutralité républicaine».» Depuis, il a été «mis sur la touche». Et à…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: Phonax