Notre-Dame-des-Landes : l'abandon de l'aéroport relève bien de « l'intérêt général », selon la justice

Le tribunal administratif de Nantes a rejeté, le 10 avril, le demande de Vinci à être indemnisé pour les « préjudices subis » lors de l’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. La société Aéroports du Grand Ouest (AGO), détenue par Vinci, réclamait près de 1,6 milliard d’euros (plus les intérêts) à l’État en réponse à la résiliation, qu’elle estime « fautive », de la convention signait en 2010, qui lui accordait la concession du futur aéroport.
Les juges ont estimé que cette résiliation était bien fondée, (…)

Lire la suite


En bref

/
Justice

La suite est à lire sur: reporterre.net
Auteur: