Nouvelles attaques turques contre le Rojava

La Turquie a lancé une nouvelle série d’attaques sur le Rojava dans la nuit du 23 au 24 décembre. Elles sont menées via des bombardements aériens par des avions de chasse et des drones. Comme lors des attaques du 4 au 10 octobre dernier, elles ciblent particulièrement les infrastructures civiles : stations de production de gaz, puits de pétrole, usines et sites de production économiques essentielles.

Samedi 23 décembre, l’armée turque a intensifié s’est opération sur le Rojava suite à une offensive de la guérilla du HPG (Forces de Défense du Peuple) ayant occasionné de nombreuses pertes dans les rangs de l’armée turque au Bashur. Les bombardements ont ciblé les infrastructures civiles de la région dans plusieurs villes, faisant pour le moment 8 mort.es et 18 blessée.s.
L’institut Andrea Wolf de l’académie de Jineolojî a rédigé ce communiqué pour dénoncer les attaques de l’État turc, rendre hommage aux martyrs et appeler à “s’organiser contre le fascisme, l’occupation et le patriarcat”.

Nous sommes aujourd’hui le 25 décembre.
En ce moment même, on entend dans l’air les sons des avions de guerre.

Aujourd’hui, l’attaque turque contre l’imprimerie Simav à Qamishlo a tué Berivan et cinq autres employé-e-s. Ala El Sebawi a également perdu la vie lors de l’attaque turque d’une boulangerie publique. Berivan et Ala sont deux jeunes femmes du Rojava qui ont lutté pour se construire une autre vie. Avant la révolution, les femmes n’étaient pas autorisées à faire leurs propres choix de vie. A l’heure actuelle, nous savons que Riyad Hemo, Hisên Ehmed, Rênas Hisên, Ferhan Xelef et Ferhan Temê ont également perdu la vie et que d’autres ont été blessé-e-s.

A chaque endroit frappé par la Turquie, pour chaque personne perdue, des souvenirs durables ont été perdus : des souvenirs sur la façon de faire la révolution et de construire une nouvelle vie.

D’autres lieux ont également…

La suite est à lire sur: dijoncter.info
Auteur: