Le réprésentant permanent de la France auprès de l'ONU, M. Nicolas de Rivière, dont le pays assure la présidence du Conseil de sécurité en janvier.

ONU : la France préside le Conseil de sécurité

La France assure la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU pour le mois de janvier, avec pour priorités la situation au Proche-Orient, la guerre en Ukraine et les crises en Afrique.

Lors d’une conférence de presse, l’ambassadeur Nicolas de Rivière, représentant la France auprès de l’ONU, a indiqué qu’il n’y aura pas de débat thématique lors de la présidence française. Il a en effet affiché sa préférence pour des réunions du Conseil « efficaces et axées sur des résultats » plutôt que des réunions « interminables ».

Le pays présidant le Conseil de sécurité est responsable de l’organisation du travail : l’élaboration du programme de travail mensuel, la préparation des réunions du Conseil, le bon déroulement des débats, et l’adoption des résolutions, déclarations et communiqués de presse.

Ukraine Russie : la France ne voit « pas de négociation dans un avenir proche »

Le programme provisoire ne prévoit pas de réunion sur l’Ukraine. Cependant M. de Rivière a estimé fort probable que le Conseil se réunisse sur le sujet dès la semaine prochaine.  « Deux ou trois réunions pourraient avoir lieu en janvier. Pour lui « les visées russes sont claires, il s’agit de faire peur à la population civile, en violation du droit international ».  « Je ne vois pas comment des négociations pourraient s’ouvrir dans un avenir proche. », a-t-il ajouté.

Israël/Gaza : la France pour un cessez-le-feu durable

Concernant le Proche Orient, M. de Rivière a réaffirmé le droit d’Israël à se défendre, rappelant que « le Hamas cherche à rayer ce pays de la carte du monde ».  Il a néanmoins ajouté qu’Israël ne doit pas user de la force de manière disproportionnée et viser les civils.  « Le droit de la guerre doit être respecté », a-t-il déclaré, en ajoutant que la protection des civils est fondamentale.

« Les bombardements aveugles doivent cesser », a dit M. de Rivière,…

La suite est à lire sur: unric.org
Auteur: onufrance