Opioïdes : Aux États-Unis, les overdoses sont en augmentation chez les adolescents

Aux États-Unis, les overdoses mortelles sont en constante augmentation. Entre mai 2022 et mai 2023, elles ont coûté la vie à plus de 112 000 Américains, selon les Centers for Disease Control and Prevention, soit une augmentation de 37 % par rapport à la période qui s’étalait de mai 2019 à mai 2020.

En grande majorité, les personnes décédées étaient des adultes. On note cependant une augmentation sans précédent des overdoses fatales chez les adolescents : le nombre de décès mensuel est passé de 31 en juillet 2019 à 87 en mai 2021 (la période la plus récente pour laquelle des données sont disponibles).

En tant que chercheur, je travaille sur les consommations de drogues. Mes travaux se focalisent sur les spécificités existant au sein des différents groupes d’âge. Lorsque l’on s’intéresse aux décès par overdose, on constate d’importantes différences entre les adolescents et les adultes, non seulement en matière de types de drogues impliqués, mais aussi de genre des consommateurs ou d’origine ethnique.

En raison de ces différences, les groupes qui doivent être considérés comme à haut risque ne sont pas les mêmes chez les adolescents et chez les adultes. Les stratégies mises en place pour prévenir les overdoses doivent en tenir compte.

Qui sont les victimes ?

Lorsque les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont examiné les données correspondant aux jeunes Américains âgés de 10 à 19 ans, ils ont constaté que, comme pour les adultes, la plupart des adolescents décédés d’une overdose de drogue étaient de sexe masculin. Cependant, on constate également que la proportion de jeunes filles parmi ces décès adolescents est plus élevée que la proportion de femmes dans les classes d’âge adulte.

Chez les préadolescents et les adolescents, plus de deux garçons meurent d’une overdose de drogue pour chaque fille de ce groupe d’âge. Chez les adultes, le rapport est plutôt de…

La suite est à lire sur: theconversation.com
Auteur: Ty Schepis, Professor of Psychology, Texas State University