« Pas beau », « mauvaises odeurs » : à Marseille, une plante mal-aimée mais indispensable

Ce sont des feuilles mortes brunes sur les plages que la Ville de Marseille veut réhabiliter plutôt qu’enlever de ses plages. Les « banquettes » de posidonies contribuent à amortir les vagues qui grignotent les sédiments du littoral.
Marseille (Bouches-du-Rhône), reportage
Coincée entre la corniche Kennedy et la digue qui la protège, la plage du Prophète, dans le 7e arrondissement de Marseille, défie l’érosion marine. Elle a la particularité de s’engraisser de sable naturellement, grâce à une étonnante (…)

Lire la suite


Reportage

/
Nature
,
Océans

La suite est à lire sur: reporterre.net
Auteur: Pierre Isnard-Dupuy