Pécresse soutient Israël avec l’argent public


Vous connaissez Valérie Pécresse ? Elle est l’incarnation de la déchéance morale et intellectuelle des «élites» française. Candidate catastrophique de la droite extrême aux élections présidentielles, héritière d’un patron de chez Bolloré, multimillionnaire sans jamais avoir travaillé et présidente de la région Île-de-France.


Pour les fêtes de fin d’année, Valérie Pécresse a décidé d’utiliser les fonds publics pour soutenir Israël. À la tête de la région, elle a annoncé le 26 décembre un don de 500.000 shekels, soit 125.000€, à l’ONG israélienne Latet par l’intermédiaire du Fonds social juif unifié, à l’appel de l’institut français d’Israël. Une pseudo «aide humanitaire» qui consiste notamment à fournir l’armée israélienne en «kits pour l’hiver» et en nourriture, alors que cette dernière participe activement à un génocide à Gaza et en Cisjordanie.

Il y a quelque chose de monstrueusement indécent dans cette opération, alors même que 2 millions de civils à Gaza manquent de tout, n’ont plus de maison, survivent entassés dans des tentes, privés d’eau potable et de nourriture en quantité suffisante. Pécresse fait un cadeau à l’armée qui affame ces civils, une armée soutenue financièrement avec des milliards de dollars états-uniens et les armes les plus meurtrières et sophistiquées jamais produites par l’humanité. Comme si ces militaires suréquipés avaient besoin de «kits d’hiver».

L’ONG soutenue par Valérie Pécresse n’a, en 27 ans d’existence, évidemment jamais apporté la moindre aide aux populations palestiniennes. La politicienne utilise donc l’argent des franciliens pour nourrir et habiller les soldats d’un régime génocidaire. Notre lectorat parisien sera content de payer les transports en commun toujours plus cher pour ce genre de facéties. Et Pécresse n’en est pas à sa première ignominie.

Le 13 février 2022, en tant que candidate du…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B