Pognon de dingue : quasiment 3 millions d’euros pour réprimer les opposant.e.s à l’autoroute A69


Budget illimité pour mater les écologistes


Après la grande mobilisation de Sainte-Soline au printemps dernier, nous dévoilions ce chiffre hallucinant : la répression de la seule manifestation du 25 mars contre une mégabassine avait coûté 5 millions d’euros. Un chiffre confirmé par le journal l’Humanité.

Il y avait sur place 3.200 militaires, 9 hélicoptères, des drones, des blindés, une équipe de gendarmes armés sur des quads, des fusils tirant des marqueurs chimiques avec de l’ADN de synthèse pour identifier les manifestants a posteriori… Il fallait ajouter à ce coût celui des 5000 grenades tirées.

Lors de la précédente manifestation de Sainte-Soline, le 30 octobre 2022, le gouvernement avait déjà dépensé plus d’1 million d’euros rien qu’avec son dispositif répressif.

Le prix d’une bassine ? Entre 1 et 4,75 millions d’euros. Les dépenses pour le déploiement de gendarmes étaient donc bien supérieures à la mégabassine prétendument protégée elle-même !

Le média Reporterre a fait le calcul en ce qui concerne la mobilisation contre l’A69, ce projet d’autoroute délirant entre Castres et Toulouse, massivement contesté par la population locale : 2 760 000€ rien que pour réprimer les opposant.e.s.

Reporterre a estimé ce prix depuis le début des travaux, en mars 2023. Près de 3 millions d’euros auraient été engloutis en une année, pour les blindés, les drones, les pelotons d’interventions spécialisés et le millier de grenades tirées.

Le long du projet d’autoroute, autour de 250 gendarmes mobiles ont assuré une présence en permanence, nuit et jour, pour assiéger les écologistes. Reporterre rappelle que l’indemnité journalière d’absence temporaire (IJAT) s’élève à 44 euros versés aux militaires pour chaque journée hors de la caserne, il faut y ajouter l’enveloppe d’une trentaine d’euros destinée à l’alimentaire et celle consacrée à l’hébergement, autour de…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: Phonax