Police municipale : un appel à la grève lancé pour Noël et le Nouvel An

Un collectif de « policiers municipaux en colère » et plusieurs syndicats appellent les policiers municipaux à faire grève lors des réveillons de Noël et de la Saint-Sylvestre ainsi que le 1er janvier, pour réclamer notamment de meilleures conditions de rémunération.

« Cela fait 40 ans qu’on a une augmentation significative des compétences des policiers municipaux sans compensation sociale. On dit stop ! », a expliqué dimanche 24 décembre David Quevilly, policier municipal à Toulouse et vice-président de la Fédération nationale des policiers municipaux de France (FNPMF, créée en mars), contacté par l’AFP. « Si vous n’augmentez pas nos salaires et nos retraites, vous ne pourrez plus compter sur les policiers municipaux », a-t-il mis en garde.

Cet appel à la grève « est suivi à environ 25 % mais de manière très disparate : à Draguignan (Var), c’est 100 % de grévistes annoncés pour le 31 et 50 % pour le 24, à Paris c’est très bien suivi comme aussi dans le nord de la France », a précisé le président de la FNPMF, Thierry Colomar.

Les JO comme moyen de pression

Outre la grève prévue les 24 et 31 décembre, le collectif a annoncé des rassemblements devant les préfectures régionales sur le territoire le samedi 3 février. « On peut aller plus loin si nécessaire avec en vue l’organisation des Jeux olympiques de Paris (26 juillet-11 août, NDLR). Les policiers municipaux de Paris et d’Île-de-France ne participeront pas à la sécurisation de ces JO si, entre temps, nous n’avons pas obtenu l’obtention intégrale de notre volet social », a menacé David Quevilly.

Ces policiers municipaux s’opposent en particulier à une modification du calcul de leur régime indemnitaire, qui leur serait moins favorable selon eux, et à la non prise en compte d’une indemnité mensuelle dans le calcul de leur pension de retraite.

Déjà une « grève des procès-verbaux »

La grève du réveillon survient…

La suite est à lire sur: www.la-croix.com
Auteur: La Croix (avec AFP)